Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Communiqués

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 35 sur 1162   Suivante ►
 
Le « ministère des uniformes » recrute en 2022
Cliquez pour rendre cette question favorite

Le « ministère des uniformes » recrute en 2022

 
Posté le 14/10/2021

Le SNICA-FO vous propose aujourd’hui une petite incursion dans le projet de loi de finances 2022 de notre ministère…ou plutôt du ministère devrait-on dire.

Il n’y aura pas besoin de lire d’indigestes documents pour comprendre les contours des orientations en matière de dépenses publiques au MI, car il suffit d’ouvrir le support intitulé « chiffres clefs du budget 2022 » et de regarder les photos de la première page (en PJ). Le service communication a bien travaillé, tout est résumé en couverture.

Jeunes femmes et jeunes hommes fringants au sourire radieux, parité fièrement affichée, petits chapeaux plus ou moins mous, on serait donc heureux au ministère de l’Intérieur quand on porte l’uniforme ! Les bonnes vieilles techniques de la propagande ont encore de beaux jours devant elles.  

Faut-il en conclure que le ministère de l’Intérieur se résume à des policiers, pompiers, gendarmes et préfets ? Quid de ceux qui ne portent pas l’uniforme ? Sans mauvais jeu de mots, ils peuvent aller se rhabiller.  

Le titre d’un article du Monde du 22 septembre est à ce propos révélateur : « Budget 2022 : écologie, justice, police... les ministères qui voient leurs budgets augmenter ». Si le doute était encore permis, le ministère de l’Intérieur est dans l’opinion publique le « ministère de la Police ».

La concentration des « efforts » budgétaires sur ces corps n’est d’ailleurs pas un choix nouveau, puisque depuis 2018, l’objectif consistait à créer 10000 emplois dans les forces de l’ordre. En 2021, 2000 agents sont ainsi venus gonfler leurs rangs.

Pour 2022, la hausse globale du budget du MI s’élèvera à 1,5 milliard d’euros et permettra notamment l’application des mesures de revalorisation des carrières et rémunération liées aux deux protocoles conclus en 2016 et 2018 au bénéfice de la Police et de la Gendarmerie. Il ne s’agit pas, bien entendu, de jalouser nos collègues de ces périmètres, qui sont confrontés à des difficultés multiples et de les dépouiller de ce qu’ils obtiennent à juste titre. Il s’agit de souligner que tout est affaire de choix politiques et que des marges de manœuvre existent !

Pour les IPCSR et DPCSR, c’est la même rengaine qu’en 2021, année où le MI annonçait « un effort inédit en termes de moyens de fonctionnement et d’investissement pour améliorer le quotidien des agents » (sic).

As-tu vu une amélioration de ton quotidien en 2021 ?

Que nenni, bien au contraire !

En réponse à nos revendications, c’est 0 effectif supplémentaire de fonctionnaires et 0 euro de prime.

Le 18 octobre, ce sera donc 0 examen du permis de conduire !

Tous en grève et en manifestation le 18 octobre !

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools