Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Communiqués

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 28 sur 860   Suivante ►
 
ATTENTION : EXPÉRIMENTATION  DE LA RÉSERVATION DE PLACES PAR INTERNET EN OCCITANIE DES JANVIER 2020
Cliquez pour rendre cette question favorite

ATTENTION : EXPÉRIMENTATION DE LA RÉSERVATION DE PLACES PAR INTERNET EN OCCITANIE DES JANVIER 2020

 
Posté le 24/06/2019

Après les multiples interventions du SNICA-FO du cabinet du ministre de l’intérieur jusqu’à l’Elysée en passant par Matignon- nous avons réussi à repousser la privatisation de l’examen B prônée par le ministre de l’économie, Bruno Lemaire.

Aujourd’hui, subsiste néanmoins un problème majeur : la réservation de places sur internet.

Il s'agit de la fameuse DÉSINTERMÉDIATION  qui sera  expérimentée  en région Occitane (Gard, Hérault, Aude, Haute-Garonne et Gers)  dès le début de l’année prochaine pour une durée de 7-8 mois.

Le candidat pourrait réserver seul, choisir son centre d’examen, son heure de passage ce qui se traduirait par des réservations de places isolées. Ce scénario conduirait théoriquement à la convocation de 13 X1 unités par jour, avec 13 voitures différentes et autant d’accompagnateurs… une situation impossible à gérer par les IPCSR :

  • Gestion des nombreuses voitures sur le centre d’examen et des accompagnateurs souvent non-professionnels,
  • Descentes et remontées de véhicules incessantes,
  • Chute du taux de réussite de candidats se présentant trop tôt, avec son corollaire, l'augmentation du risque d’agression notamment. 

 

Pour l’heure, et suite à notre intervention à Matignon, nous avons obtenu une première avancée. En effet, contrairement au projet initial, les AE pourront, elles-aussi, réserver des places sur Internet. 

Notre revendication dite de la « demande-conjointe »   défendue à Matignon est donc validée.

 

Mais désormais, il convient de permettre aux établissements de regrouper leurs places car à défaut, nos journées seraient composées d’unités isolées.

Du côté des auto-écoles, un même établissement pourrait être convoqué  plusieurs fois dans la même journée, ce qui constituerait un casse-tête inextricable…

Que les auto-écoles puissent regrouper leur place, une condition nécessaire mais pas suffisante !

En effet, même si cette possibilité technique était opérante, leurs candidats seraient malgré tout libres de choisir de réserver leur place de leur côté, quitte à louer une voiture à double commandes.

Pour l’heure, la DSR n’est pas en mesure d’apporter les éléments susceptibles de nous rassurer, E. Barbe se contentant d’indiquer, lors de notre audience du 14 mai, que le système devrait s’autoréguler !

Le SNICA-FO est donc contraint d’alerter les IPCSR et DPCSR : si nous ne parvenons pas à  faire entendre raison à la DSR, ce serait une dégradation historique de nos conditions de travail qui se profilerait.

 

Le SNICA-FO met donc en garde la DSR : il est de sa responsabilité de mettre en place l'expérimentation dans des conditions tenables pour les IPCSR car à défaut, c’est bien la mise en œuvre de la réforme qui en pâtirait et avec elle l’image du gouvernement tout entier.

Une situation qui serait des plus malvenues après l’épisode des 80 km/h qui a laissé des traces dans l’opinion publique et jusqu’à Matignon et l'Elysée.

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools