Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Brèves

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 8 sur 1637   Suivante ►
 
Bel été à tous !
Cliquez pour rendre cette question favorite

Bel été à tous !

 
Posté le 04/07/2024

Toute l'équipe du SNICA-FO vous souhaite un bel été et d'excellentes vacances.

Profitez bien !

De tout !

Une permanence est assurée durant tout l'été au SNICA. On continue de "veiller au grain" et on est à votre disposition si vous avez besoin d'aide ou de renseignements.

Historique des congés payés en France : source Wikipédia

Loi instituant un congé annuel rémunéré, 1936. Archives Nationales AE/II/2993

_

Les premiers congés payés ont été institués en France dès le  par un décret de l'empereur Napoléon III, mais seulement au bénéfice des fonctionnaires.

L’idée de vacances payées naît dans les années 1920. En France, il existe des exemples d'initiatives à cette époque, notamment sous l'inspiration allemande. C'est ainsi qu'en Alsace, les deux-tiers des employés bénéficient déjà de congés payés en 1936.

L’expérience initiée au sein du journal L’Information (quotidien politique économique et financier parisien) le montre : son directeur technique, J.-J. Durand, syndiqué de longue date, obtient de l’administration du journal, dès 1922, l’octroi de vacances payées au personnel. Léon Blum, qui écrit alors des articles pour L’Information, découvre cette initiative qui l’intéresse vivement. C'est sans doute l'un des germes de cette révolution culturelle que fut la création des congés payés.

Les congés payés et la semaine de 40 heures n'étaient pas prévus dans le programme électoral du Front populaire.

Néanmoins, la victoire du Front populaire aux élections législatives du  provoque un élan de revendications chez les travailleurs. Ils lancent un mouvement de grève et d'occupation d'usines à travers toute la France (les « grèves joyeuses »), impliquant près de deux millions de travailleurs. Ces grèves, paralysant tout le pays, entraînent l'ouverture de négociations avec le patronat sous la tutelle du nouveau gouvernement. Elles aboutissent aux accords Matignon, créant notamment les conventions collectives.

Fixés à quinze jours à l'origine, dont 12 jours ouvrables, dans la loi du , les congés payés minimum obligatoires se sont allongés au xxe siècle par l'action législative.

Ils passent à trois semaines (18 jours ouvrables) par une loi du , votée à l'unanimité sous le gouvernement Guy Mollet, puis promulguée le .

Le , André Bergeron, secrétaire général du syndicat Force ouvrière, obtient un accord avec le conseil national du patronat français pour passer à quatre semaines (24 jours ouvrables), généralisant ainsi la pratique instaurée par Renault en 1962. Les gouvernements de Charles de Gaulle et Georges Pompidou rechignent à présenter un projet de loi, qui est voté à l'unanimité par l'Assemblée . Cependant, à la suite des événements de « Mai 68 », la promulgation n'a lieu que le .

Le passage à cinq semaines (30 jours ouvrables) est réalisée par une ordonnance du  du Gouvernement Pierre Mauroy, considérée comme faisant partie des « Lois Auroux ». Elle entre en vigueur le .

En 1995, Force ouvrière lance l'idée d'une sixième semaine de congés payés.

Pour en savoir + : clique ici ;)

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools