Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Médias

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 207 sur 1622   Suivante ►
 
AUTO PLUS : Interview Stéphane Besanceney, SGA du Snica-Fo
Cliquez pour rendre cette question favorite

AUTO PLUS : Interview Stéphane Besanceney, SGA du Snica-Fo

 
Posté le 10/05/2023

CODE DE LA ROUTE : LES INSPECTEURS CONTRE LA PRIVATISATION DE L’EXAMEN

 
Publié le 8 mai 2023 à 14:30

Une récente étude explique que 40 % des nouveaux détendeurs du Code de la route auraient triché.

Passer son permis de conduire est généralement fastidieux et l’on a hâte que cela se termine et que l’on puisse enfin conduire librement, avec notre petit papier rose en poche. Mais avant de pouvoir le faire, une étape s’impose : le passage du Code de la Route, ou examen théorique.

Celui-ci est évidemment obligatoire pour avoir ensuite le droit d’apprendre la pratique et de passer l’examen du permis de conduire. Sauf que voilà, de nombreux apprentis ont recours à des techniques pour ne pas avoir à passer leur code. Pire encore, une récente étude explique que 40 % des nouveaux détendeurs de cet examen auraient triché.

De nombreuses fraudes ?

En cause selon le syndicat des inspecteurs ? La réforme de 2016, qui délègue l’organisation de l’examen à des entreprises privées. Or, les procédures sont parfois mal respectées, avec des contrôles d’identité manquants par exemple. Ce qui permet aux personnes mal intentionnées de frauder, comme l’explique le secrétaire général adjoint du SNICA FO, interrogé par nos confrères d’Auto-Moto.

Ce dernier explique qu’il arrive qu’un candidat soit « tout seul à passer son code, sans surveillance« . Il est alors tout à fait possible de tricher en toute impunité. Car la personne qui doit le surveiller doit parfois gérer une autre activité professionnelle en parallèle.

Vers une renationalisation ?

Mais alors, que préconise le syndicat ? Ce dernier explique que « même si on est dans un gouvernement libéral, on remet l’examen dans le giron public. C’est une revendication qu’on criera jusqu’au bout. On veut récupérer l’épreuve théorique générale« . Reste à savoir si cette demande sera entendue par l’Etat, alors que cette solution serait la seule permettant de réduire les fraudes selon le porte-parole. Ainsi, les examens seraient plus encadrés et la triche serait donc à nouveau impossible.

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools