Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Communiqués

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 33 sur 1178   Suivante ►
 
FO présente le 9 décembre prochain pour revendiquer la revalorisation immédiate de la valeur du point d'indice.
Cliquez pour rendre cette question favorite

FO présente le 9 décembre prochain pour revendiquer la revalorisation immédiate de la valeur du point d'indice.

 
Posté le 23/11/2021

La ministre Amélie de Montchalin vient d'écrire à l'ensemble des organisations syndicales représentatives de la fonction publique (voir ce courrier ci-après) pour annoncer une réunion sur les mesures salariales convoquée le 9 décembre prochain.

Laissons de côté la propagande d’autosatisfaction de la ministre sur les deux premiers paragraphes, qui ne répond pas à nos revendications, pour rappeler les conditions de l’organisation de la réunion du 9 décembre 2021 dont l’objet est « d’aborder les enjeux de pouvoir d’achat de court terme ».

Indiquant cette réunion comme programmée de fait, en la présentant comme une clause de revoyure du rendez-vous salarial du 6 juillet dernier, elle travestit la réalité et feint d'oublier que cette réunion n'était pas inscrite à l'agenda social de décembre 2021 et janvier 2022 transmis le 9 novembre dernier.

De fait, c'est bien par la pression que nous avons imposée dès le 15 novembre 2021 en quittant la conférence « perspectives salariales » et qui s'est suivie d'un courrier de trois autres organisations (CGT, FSU et Solidaires) indiquant leur volonté de faire comme Force Ouvrière, que la ministre a réagi et convoqué cette réunion.

Force Ouvrière sera présente le 9 décembre prochain pour revendiquer la revalorisation immédiate de la valeur du point d'indice.

 

 

Courrier d’Amélie de MONTCHALIN, Ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques :

Madame, Monsieur,

Depuis 2017, le gouvernement n’a eu de cesse de préserver le pouvoir d’achat des agents publics, en faisant le choix de mesures fortes et ciblées dans le cadre d’une politique salariale ambitieuse. En cohérence avec ces engagements, je vous ai annoncé lors de la conférence sur les perspectives salariales du 6 juillet 2021 des mesures fortes, au bénéfice notamment des agents de catégorie C des trois versants de la fonction publique, qui s’appliqueront dès janvier 2022. Un effort inédit de 130 millions d’euros sera consacré en 2022 à la réduction des écarts salariaux entre les ministères, afin de mettre fin à certaines situations injustes et de favoriser les mobilités.

Toujours dans un souci de préservation du pouvoir d’achat des agents publics, j’ai décidé le relèvement immédiat de l’indice minimum de traitement concomitamment à la hausse du SMIC au 1er octobre dernier. Le Premier ministre a également annoncé la mise en place d’une indemnité inflation afin d’apporter une réponse rapide à la hausse des prix, notamment de l’énergie. Cette indemnité sera versée en janvier aux agents publics dont la rémunération est inférieure à 2 000 euros net. Tous les agents de l’Etat bénéficieront enfin d’une prise en charge, dès le mois de janvier, de leur complémentaire santé à hauteur de 15 euros et nous négocions ensemble actuellement un accord visant à garantir à tous une couverture sociale optimale.

Je vous ai annoncé en septembre une clause de revoyure avant la fin de l’année pour faire un point de situation. Je vous réunirai le 9 décembre comme je m’y étais engagée pour aborder les enjeux de pouvoir d’achat de court terme.

Ces enjeux, aussi importants soient-ils, n’interdisent pas de conduire une réflexion à plus long terme sur l’avenir. La conférence sur les perspectives salariales dont j’ai confié l’animation à Paul Pény et Jean-Dominique Simonpoli vise précisément à dessiner des perspectives pour les carrières et la rémunération des agents publics pour les prochaines années.  L’attractivité de notre fonction publique, l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, le déroulement des carrières, la place des contractuels dans nos services publics sont autant de sujets fondamentaux qui appellent une réflexion collective. Cette réflexion est d’autant plus indispensable que notre  société connaît des évolutions rapides. Elle appelle des discussions franches sur les constats comme sur les solutions qui pourront se dégager. Je n’attends évidemment pas un consensus mais je ne conçois pas cet exercice sans une implication forte des organisations syndicales et des employeurs publics.

Dans chacun des chantiers que j’ai pu engager depuis ma prise de fonction, j’ai pu constater votre contribution essentielle pour faire avancer le progrès social notre fonction publique. Je sais donc pouvoir compter pleinement sur votre engagement dans ces travaux, qui constituent une opportunité unique pour répondre aux aspirations des agents publics.

Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, à l’expression de ma considération distinguée.

 

Bien cordialement,

 

 Violeta GONCALVES /Patricia PAIN

Secrétariat  particulier de Mme Amélie de Montchalin

Ministre de la transformation et de la fonction publiques

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools