Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Médias

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 17 sur 1134   Suivante ►
 
Près de 172 000 agents civils de l’État ont bénéficié de la “prime Covid”... mais pas nous !
Cliquez pour rendre cette question favorite

Près de 172 000 agents civils de l’État ont bénéficié de la “prime Covid”... mais pas nous !

 
Posté le 16/09/2021

Près de 172 000 agents civils de l’État ont bénéficié de la “prime Covid”... mais pas les IPCSR et DPCSR (cf. article acteurs publics ci-après) !!!

Pour les Inspecteurs et délégués c'est : pas de prime spécifique, pas de revalorisation de l'IFSE, pas d'augmentation du CIA...

Et ce malgré leur investissement exemplaire, non seulement pendant la crise sanitaire -au cours de laquelle ils ont en outre été particulièrement exposés-, mais aussi lors du déploiement des nombreuses réformes de ces dernières années, et quotidiennement pour pallier les dysfonctionnements récurents d'APEP, et à présent de RDV permis.

Pour le SNICA-FO, il est grand temps d'aller chercher -par la grève- ce qui nous est dû : la reconnaissance et le respect ! Primes, conditions de travail, effectifs etc. Ensemble nous allons nous battre pour améliorer notre quotidien et préserver nos missions, donc nos postes.

 

Pour mémoire, les actions du SNICA-FO en 2021 sur l'indemnitaire :

L’INVESTISSEMENT DES IPCSR EN FAVEUR DU SERVICE PUBLIC JUSTIFIE UNE PRIME POUR TOUS.

COURRIER AU MINISTRE DE L'INTÉRIEUR

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR LE MINISTRE DE L'INTÉRIEUR

POINT 2 DU RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU 30 JUIN : UN GESTE FINANCIER FORT

EN RETOUR DE L'INVESTISSEMENT DES IPCSR ET DPCSR, UN GEL DU CIA POUR 2021 !

 

ARTICLE ACTEURS PUBLICS DU 15/09/2021

Destinée aux agents publics particulièrement mobilisés par la crise en 2020, cette prime a été versée à 171 704 agents civils de l’État pour un montant de 100,6 millions d’euros, indique la Cour des comptes dans un rapport. Montant moyen de la prime : 586 euros.

Combien d’agents de l’État ont-ils bénéficié de la prime dite prime Covid ? Dans un rapport consacré aux dépenses publiques durant la crise sanitaire, la Cour des comptes fournit un certain nombre de données sur l’utilisation que les ministères en ont faite.

Cette prime, pour rappel, avait été instituée par un décret du 14 mai 2020 au bénéficie des agents publics (fonctionnaires comme contractuels) “particulièrement mobilisés” durant le printemps 2020 “pour assurer la continuité” des services publics, qu’ils soient en présentiel ou en télétravail.

Cette prime était à la main des ministères, qui pouvaient donc décider de la verser ou non à leurs agents. Son montant était modulable dans la limite d’un plafond de 1 000 euros. Trois tranches de montant étaient ainsi prévues “en fonction de la durée de mobilisation des agents” : 330 euros, 660 euros ou, le plafond, 1 000 euros.

26 millions d’euros pour l’éducation nationale

Au total, 171 704 agents civils de l’État ont perçu une “prime Covid” en 2020, représentant des dépenses de 100,6 millions d’euros, est-il indiqué dans le rapport de la Rue Cambon publié le 9 septembre. Montant moyen des primes versées : 586 euros.

“Plus de 80 % des dépenses relèvent de quatre missions budgétaires”, précise la Cour. Le ministère de la Justice est en tête avec 27 millions d’euros de “prime Covid” versés, dont

22 millions d’euros pour la seule administration pénitentiaire.

Suivent l’éducation nationale, avec 26 millions d’euros, dont 15 millions pour l’enseignement scolaire public du premier degré, puis Bercy, avec 16 millions d’euros pour la direction générale des finances publiques (DGFIP) et 3 millions pour la douane. Pour la police, enfin, le montant total des primes versées atteint 14 millions d’euros.

Les militaires aussi…

À noter aussi que la “prime Covid” a notamment été versée à des agents civils du ministère des Armées (pour 4 millions d’euros), à des agents du ministère de l’Intérieur et des services déconcentrés de l’État (pour 3 millions d’euros) mais également du ministère de l’Agriculture. Pour ce dernier, 2 millions d’euros de primes ont été versés aux agents ayant contribué à garantir la continuité de l’approvisionnement alimentaire durant la crise.

Les agents civils de l’État ne sont pas pour autant les seuls à avoir bénéficié de cette prime. Aux 100 millions d’euros versés à ces agents s’ajoutent en effet les primes des militaires impliqués dans la gestion de la crise. Pour la seule gendarmerie, 12 millions d’euros de primes ont ainsi été versés.

40 % des bénéficiaires en catégorie A

Le rapport de la Cour des comptes apporte enfin de précieuses indications sur le profil des agents publics ayant reçu une “prime Covid”. Les fonctionnaires de catégorie A sont ainsi “les plus représentés” parmi ses bénéficiaires : 69 164 fonctionnaires de cette catégorie en ont bénéficié. Ils représentent 40 % des agents bénéficiaires de la prime.

“Cette situation reflète le nombre important d’enseignants parmi les bénéficiaires”, précise la Rue Cambon.

Les fonctionnaires de catégorie B ont, quant à eux, été au nombre de 46 539 à en bénéficier (27 % des bénéficiaires) et les fonctionnaires de catégorie C, 41 585 (24 % des bénéficiaires). Les agents contractuels, pour leur part, représentent 9 % des bénéficiaires de la “prime Covid” et 14 416 d’entre eux en ont bénéficié.

 

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools