Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Ressource

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 13 sur 1071   Suivante ►
 
Elections TPE du 22 mars au 4 avril : faites voter FO !
Cliquez pour rendre cette question favorite

Elections TPE du 22 mars au 4 avril : faites voter FO !

 
Posté le 14/03/2021

Du 22 mars au 4 avril, plus de 5 millions de salariés des Très Petites Entreprises (moins de 11 salariés de l’artisanat, des professions libérales, de l’industrie et des services) et du particulier employeur (emplois à domicile, assistantes maternelles, auxiliaires de vie, appui scolaire), dépourvus de représentation du personnel, sont appelés à voter pour un syndicat de leur secteur d’activité, au niveau national.

Le résultat de cette élection s’ajoutera aux élections ayant eu lieu ces 4 dernières années dans les entreprises (CSE) pour déterminer la représentativité syndicale aux niveaux national interprofessionnel, des branches et de leurs conventions collectives, ainsi qu'aux niveaux régional et départemental (prud’hommes).

Chacun d’entre nous peut contribuer au résultat pour faire gagner FO en faisant voter, une, deux, trois personnes de nos connaissances, famille, amis, contacts.

Pourquoi voter ?

- Salaires :
FO  revendique que le Smic soit porté à 1 450 € net mensuel (80% du salaire médian), soit une augmentation de 250 € net par mois. FO revendique aussi une « prime transport » pour tous les salariés qui n’ont d’autre choix que d’utiliser leur véhicule pour travailler.

- Emploi :
La crise sanitaire – COVID-19 – a révélé que beaucoup des salariés des TPE font partie de celles et ceux que l’on a appelé les « deuxièmes lignes ». Ils ne se sont pas arrêtés quand on avait besoin d’eux. FO s’est mobilisée pour qu’ils soient protégés (gel, masque, parois de protection).
FO revendique une reconsidération et une revalorisation d’ensemble des emplois : formation, qualification, progressions de carrière, lutte contre les emplois précaires et les temps partiels de quelques heures qui ne suffisent pas pour vivre correctement.

- Assurance chômage :
FO est à l’origine de la création de l’assurance chômage et a toujours négocié pour améliorer la solidarité fondée sur les cotisations sociales. FO a ainsi préservé le droit à l’assurance chômage pour les assistantes maternelles quand elles perdent momentanément la garde d’un enfant.
FO s’oppose à la réforme imposée par le gouvernement qui conduit à pénaliser les plus précaires, saisonniers et permittents, durement frappés par les mesures de restrictions sanitaires (hôtels, cafés, restaurants, tourisme, culture, arts et spectacles...).

- Retraite :
FO  s’est opposée au projet de "système universel de retraites par points".
Ce système mettrait fin au régime général de la sécurité sociale fondé sur les trimestres, aux retraites complémentaires (Agirc-Arrco) et rendrait plus difficile pour beaucoup des salariés des TPE, aux trop faibles salaires, aux emplois précaires subissant de nombreuses interruptions de carrières, de se constituer un "capital de points" permettant une retraite décente. Nombreux subiraient la double peine de l’âge pivot contraignant à devoir travailler bien au-delà des 62, 63, 64, 65 ans...
FO  reste déterminée à s’opposer au retour de ce projet. Car ce n’est pas aux salariés, pas aux salariés des TPE, de payer demain le coût de la crise.

Comment voter ? Toutes les informations nécessaires sont sur le site FO  en cliquant sur ce lien.

Retrouvez ici l'édito d'Yves VEYRIER, secrétaire général de FO.

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools