Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Communiqués

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 9 sur 1056   Suivante ►
 
Confiscation des plateaux en TP : un goût amer qui rappelle de mauvais souvenirs
Cliquez pour rendre cette question favorite

Confiscation des plateaux en TP : un goût amer qui rappelle de mauvais souvenirs

 
Posté le 05/02/2021

Le 02 février, le SNICA-FO échangeait par visioconférence avec la DSR, Marie Gautier-Melleray.

Parmi les points abordés, le devenir des épreuves hors circulation des titres professionnels de transport en commun et de transport routier de marchandises figurait en bonne place.

Le SNICA-FO a souligné que des informations catégoriques faisant part de la confiscation de cette mission circulaient, notamment dans le milieu enseignant du groupe lourd.

Il y avait en effet de quoi s’interroger sur le mutisme de notre ministère et sur l'effectivité du dialogue social, alors que le 16 décembre 2020, la COMMISSION PROFESSIONNELLE CONSULTATIVE (CPC) « mobilité et logistique » décrivait un scénario peu rassurant, relayé les semaines suivantes par les DIRECCTE auprès des centres de formation comme une décision irrévocable !

Au travers d’un « point d’information », le ministère du Travail expliquait ce jour là « que l’épreuve Hors circulation [allait] être prise en charge progressivement par des jurys professionnels qui ser[aient] formés d’ici fin mai 2021, […] qu’un rattrapage sera[it] toujours possible en cas d’échec à la première session et que le code continuera[it] d’être passé en présence d’un inspecteur. »

Certes, il s'agissait d'un compte-rendu de réunion, ce qui ne constitue pas une décision formelle en tant que telle, comme peut l'être un texte réglementaire.

La direction métier s'appuie d'ailleurs sur cet élément pour justifier le défaut de communication de sa part. Car selon la Déléguée, juriste de formation, l’annonce en CPC ne revêtait pas la forme d’une décision arrêtée par le ministère du travail, ce dernier étant censé relayer officiellement l'information auprès de tous les acteurs dans la mesure où il est le décisionnaire.

Pourtant, la récurrence des échanges entre les deux ministères ne peut pas laisser penser que la DSR méconnaissait l'état d'avancement du dossier. Elle ne pouvait donc pas ignorer que l'annonce faite par le ministère du travail en décembre n'était pas simplement une orientation mais qu'elle avait valeur de décision ! Il est d'ailleurs à noter qu'un représentant de la DSR était présent le 16 décembre, épisode qui se révélera la conclusion de la séquence.

Dans ces conditions, appartenait-il au ministère du travail d'informer les IPCSR et DPCSR via leurs représentants qu'on leur arrachait une mission ? Pour le SNICA-FO, assurément non !

– puisque le ministère de l'Intérieur est notre ministère de tutelle et qu'à ce titre, il lui appartient d'échanger spontanément avec ses interlocuteurs habituels, sans qu'ils soient contraints de le solliciter sur un sujet aussi grave ;

– puisque la décision a été validée conjointement par les deux administrations, la DSR reconnaissant sans ambiguïté depuis le début des travaux que « la proposition est intéressante » !

Les années passent, mais le discours et les méthodes restent toujours les mêmes.

En 2014, les IPCSR et DPCSR apprenaient dans les médias que l'ETG était privatisée au prétexte qu'ils étaient trop qualifiés pour la gestion de cette mission et qu'il convenait de se recentrer sur le « cœur de métier », comme l'affirmait un ancien ministre.

En 2021, les mêmes agents apprennent au détour de discussions avec des enseignants que les épreuves hors circulation vont être gérés par des jurys issus de la sphère privée pour les mêmes raisons fallacieuses qu'en 2014.

Les décideurs changent de noms, mais la politique reste la même.

Moins de services publics pour plus de magouilles et de dérives : les IPCSR et DPCSR, un peu plus dénudés à mesure que le temps passe, connaissent la chanson .

Nos représentants locaux se rapprocheront de vous afin de recueillir votre appréciation sur cette nouvelle séquence. Cette orientation marquée du sceau d'un libéralisme irresponsable doit être combattue par tous les moyens ! 

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools