Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Ressource

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 13 sur 876   Suivante ►
 
CHRONOMÉTRAGE : L'ENFUMAGE DE LA DSR !
Cliquez pour rendre cette question favorite

CHRONOMÉTRAGE : L'ENFUMAGE DE LA DSR !

 
Posté le 14/10/2019

Pour rappel, c’est le 2 octobre dernier lors de notre rencontre avec E. Barbe que le SNICA-FO avait obtenu que la DSR-ERPC chronomètre enfin l’examen plateau moto en notre présence.

Mais dès notre arrivée à Rungis ce jour, les représentants de la DSR-ERPC indiquent qu’ils ne souhaitent chronométrer que l’exercice « tout en un », en écartant l’ensemble des autres tâches à effectuer par l’IPCSR !

Ils ajoutent que les 22’ minutes de temps de travail administratif, donc hors présence des candidats et AE (état de frais, lecture des mails, des notes de service, les échanges avec le DPCSR etc.), seraient purement et simplement supprimées pour les intégrer à l’unité HC ! (Entendre que ce travail administratif serait donc effectué gratuitement sur notre temps personnel !).

La DSR-ERPC en est même réduite à vouloir supprimer le contrôle de la norme des casques et gants pour dit-elle  « gagner 15 secondes  » !

Une improvisation permanente et un amateurisme qui en disent long sur ses intentions :

1-      Rien n’a été préparé aujourd'hui pour assurer un chronométrage digne de ce nom.

2-      La DSR-ERPC improvise jour après jour et confirme  son manque d’anticipation pour ce dossier (pour rappel mise en œuvre du nouvel examen programmé au 18 mars).

3-      De par son attitude, elle fait clairement la démonstration  que nous avons raison : un plateau moto ne rentre pas en 10’, sans quoi pourquoi ne pas effectuer un véritable chronométrage ?

 

Dans ces conditions la délégation du SNICA-FO n’a pas souhaité cautionner cette mascarade et a quitté la piste de Rungis.

Nous avons immédiatement cherché à joindre E. Barbe. 

Indisponible aujourd’hui, c’est l’adjointe au sous-directeur ERPC qui nous a rappelés dans la foulée.

 

Le SNICA-FO a expliqué qu’ à ce stade, il ne restait que 2 hypothèses :

-     soit la DSR accepte un chronométrage digne de ce nom et nous acceptons de nous re-déplacer.

-     soit elle le refuse et les IPCSR comprendront ses intentions !

La sous-directrice s’est engagée à nous rappeler après avoir recoupé avec ses équipes : 

la balle est donc désormais dans le camp de l’Administration.

A bon entendeur !

Partager sur

 

(c) 2014-2019 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools