Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Communiqués

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 12 sur 708   Suivante ►
 
Journée du 9 octobre 2018 : un enjeu vital pour les IPCSR et DPCSR
Cliquez pour rendre cette question favorite

Journée du 9 octobre 2018 : un enjeu vital pour les IPCSR et DPCSR

 
Posté le 08/09/2018

Le 09 octobre 2018, la mobilisation des I.D.PCSR est un enjeu vital !

Car le sens le plus profond de la politique actuelle, c’est la fin :

  • du modèle social républicain fondé sur l’égalité, la liberté et la fraternité ;

  • du statut général de la fonction publique et des statuts particuliers, ceux des IPCSR et DPCSR compris ;

  • de l'organisation territoriale fondée sur l’égalité de traitement des usagers et des agents, au profit d’une féodalité où le préfet de région deviendrait le seigneur tout-puissant ;

  • des missions de service public au profit d’une minorité avide de profits.

Les IPCSR et DPCSR sont pris dans le broyeur au même titre que tous : chômeurs, étudiants, salariés du privé, ou fonctionnaires.

  • Avec une mission parlementaire qui réveille le spectre de la privatisation ;

  • Avec une DSR qui méprise l’avis des IPCSR et DPCSR sur des sujets essentiels tels que la moto suiveuse ou l’IPCSR à l’arrière ;

  • Avec un ministère de tutelle qui ne fait aucun cas des difficultés quotidiennes des IPCSR sur le terrain et des DPCSR dans leur bureau ;

  • Avec la déconcentration extrême qui menace nos CAP et notre RIN ;

Toutes les raisons du mécontentement sont là pour que chaque IPCSR et DPCSR se déclare gréviste le 09 octobre !

Que chacun d’entre nous en soit conscient : pour faire aboutir les revendications sectorielles, quelles qu’elles soient, il faut que l’édifice principal continue d’exister. Si les fondations du service public et du statut s’écroulent, tel que le veut le Gouvernement, la bataille sur le reste deviendra dérisoire.

Les vandales sont la minorité. Nous sommes les plus nombreux et chacun d’entre nous est en capacité de prendre part à la lutte pour les faire reculer.

A l’appel de FO, de la CGT, de Solidaires, de l’UNEF et l’UNL, et aux côté des autres citoyens, les IPCSR et DPSCR agiront contre la destruction de leurs conquêtes et pour défendre leur service public.

Il est urgent que les inspecteurs et délégués donnent au Gouvernement la mesure de leur détermination à ne pas subir !

***

DECLARATION COMMISSION EXECUTIVE FO

Un constat s’impose : les contre-réformes sociales se multiplient ces derniers mois avec pour objectif la destruction, brique par brique, des fondations de notre modèle social républicain.

Menaces sur les cadres collectifs protecteurs d’emploi tels que le statut général des fonctionnaires, les conventions collectives et le Code du travail, volonté d’anéantissement de la Sécurité sociale et de toute cotisation assurant les droits collectifs et individuels pour les travailleurs ;

Fragilisation de la négociation collective à tous les niveaux, transformation du modèle de l’assurance chômage avec pour apogée l’individualisation de notre système de retraite.

Ces attaques sont couplées d’un budget et de politiques augmentant les inégalités en paupérisant encore un peu plus les plus précaires et démunis, d’une baisse organisée du pouvoir d’achat des « derniers de corvée » et d’une casse accélérée du Service public républicain.

La vision du gouvernement est claire : détruire toute égalité, toute solidarité et les règles et normes qui en découlent afin d’ériger une société du chacun pour soi.

Force Ouvrière s’engage résolument, irréductiblement, à combattre pour le maintien et le développement du modèle social et donc des acquis et droits de tous les travailleurs.

A cette situation, Force Ouvrière oppose ses revendications : augmentation générale des salaires, retraites et pensions, traitements et minima sociaux, amélioration des conditions de travail, défense de la Sécurité sociale, maintien du régime d’assurance chômage sans aucune étatisation et des droits afférents, refus d’un régime universel de retraites par points et maintien de tous les régimes existants à commencer par le Code des pensions civiles et militaires.

Force Ouvrière invite les actifs, les demandeurs d’emploi et les retraités à faire du 9 octobre une date clé de l’ensemble des combats en cours, dans le privé et le public, pour ainsi construire une mobilisation interprofessionnelle d’envergure permettant de contrer collectivement les attaques et destructions.

Résister, revendiquer, reconquérir !

 

Votée à l’unanimité

Paris, le 6 septembre 2018

Partager sur

 

(c) 2014-2016 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools