Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Communiqués

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 41 sur 735   Suivante ►
 
Une mission parlementaire à l’assaut de « l’éducation routière »
Cliquez pour rendre cette question favorite

Une mission parlementaire à l’assaut de « l’éducation routière »

 
Posté le 04/09/2018

En juillet dernier, suite à un nouveau contact téléphonique avec Matignon, le SNICA-FO a eu confirmation que des discussions relatives à une réforme de l’enseignement de la conduite et de l’examen du permis de conduire étaient en cours.

Pour rappel, en avril dernier, nos interlocuteurs du cabinet du Premier ministre se voulaient rassurants en nous soutenant que notre service public ne serait pas directement victime du projet gouvernemental Action publique 2022. Cette affirmation ne permettait cependant pas d’écarter le risque d’évolutions néfastes sur le reste du quinquennat.

Dès le printemps, nous avions en effet appris que se tramait une volonté de réforme globale du système. Or, l’expérience démontre que lorsque des travaux de ce type interviennent, ce n’est jamais bon signe pour les IPCSR et DPCSR, le « changement » équivalant désormais à une régression systématique.

Deux décrets publiés au journal officiel le 07 août 2018 viennent confirmer l’information que nous avions obtenue au premier trimestre.

Deux députés « La république en marche » sont en effet chargés d’une « mission temporaire ayant pour objet l'évolution de l'éducation routière ».

Nous noterons à ce stade :

- l’absence de pluralité politique dans la composition de cette mission ;

- l’intrusion du lobbying des auto-écoles en ligne sur les bancs de l’assemblée nationale, évidemment favorable à la privatisation de l’examen.

Voir à ce propos :

http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-11437QE.htm 

http://questions.assemblee-nationale.fr/q15/15-11440QE.htm

Le SNICA-FO ne se fourvoie pas dans des considérations électoralistes.

Il consacre son temps et son énergie aux seuls intérêts des inspecteurs et délégués : grâce à sa vigilance et à sa lucidité, il détecte les projets néfastes et alerte ses mandants en amont des annonces.

Vous pourrez toujours compter sur votre syndicat majoritaire pour défendre avec ardeur le service public du permis de conduire et combattre toute forme de libéralisation, cette dernière allant inexorablement de pair avec la privatisation. C’est d’ailleurs ce qui justifie pleinement les récentes positions communes entre notre organisation et l’intersyndicale CNPA/ UNIDEC.

Grâce à sa capacité d’anticipation, le SNICA-FO est d’ores et déjà en ordre de marche pour lutter avec vous contre toute tentative de privatisation des missions des IPCSR et DPCSR.

A bon entendeur…

 

(c) 2014-2016 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools