Voulez-vous vraiment supprimer cette ressource ?

Communiqués

Rechercher

  • Retrouvez-nous sur
  •  
  •  
◄ Précédente   ressource 289 sur 723   Suivante ►
 
CONCOURS 1ère CLASSE : La situation des collègues ultramarins
Cliquez pour rendre cette question favorite

CONCOURS 1ère CLASSE : La situation des collègues ultramarins

 
Posté le 15/08/2017

En théorie, pour les collègues des Départements et Régions d’Outre-Mer qui souhaitent suivre la formation au concours de 1ère classe, la procédure qui s'applique est la même qu'en Métropole.

 

Il existe en effet des DRF (Directions Régionales de Formation) dans chaque département. Ces dernières sont chargées de mettre en place une formation dédiée.

 

Toutefois, le vivier d'IPCSR voulant s'inscrire à cette préparation pouvant être assez faible, les DRF locales pourraient être réticentes à l'idée d'organiser une formation pour seulement quelques agents.

 

Le SNICA-FO revendique que la formation soit programmée sur place car l'égalité de traitement des agents en dépend.

 

Soulignons qu’en Métropole, l'agent qui ne se verrait pas offrir de solution par une DRF de son secteur géographique a toujours la possibilité de suivre la formation à Lognes.

 

Pour les collègues d’Outre-mer, une telle hypothèse soulève inévitablement la question du coût engendré par un tel déplacement et du temps nécessaire pour l’effectuer. C’est la raison pour laquelle la solution la plus rationnelle consiste à organiser des sessions de formation locales, quel que soit le nombre de postulants.

 

NOTA :

 

En ce qui concerne le passage de l’oral du concours, il est possible de le passer par visio-conférence. Un décret est annoncé pour les prochaines semaines pour ouvrir cette possibilité en encadrant les modalités (présence d’un surveillant dans la salle pendant l’épreuve etc.).

 

La SDRF, saisie par le SNICA-FO, indique qu’il n’y a pas obligation pour l’agent de recourir à la visio-conférence, cette option relevant du choix de chaque candidat.

 

Ainsi, conformément aux textes en vigueur sur les frais de déplacement, un candidat qui préférerait se rendre à Paris pour se présenter à l’oral serait obligatoirement remboursé de ses frais de transport. Le SNICA-FO a sollicité le MI sur cette question et la réponse a été positive.

 

(c) 2014-2016 - SNICA FO - Mentions légales - Réalisation myLittleTools